Le chef de la Délégation de l’UE et le Représentant Résident du PNUD après la signature de l’accord, en présence du Président de la CENI (assis) et de la Coordonnatrice Résidente du SNU (débout au milieu). Crédit photo : UE/PNUD

La Délégation de l’Union Européenne à Ouagadougou et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Burkina Faso, représentés respectivement par l’Ambassadeur Monsieur Wolfram VETTER et Monsieur Mathieu CIOWELA, ont procédé à la signature d’un accord au titre de la participation aux coûts de réalisation du Projet d’Appui aux Processus Électoraux (PAPE) du Burkina Faso. Étaient également présent à la cérémonie : le président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), la Ministre déléguée en charge de l'Aménagement du Territoire, le Représentant du Ministre d’État en charge de l'Administration territoriale et de la Coordonnatrice du Système des Nations Unies au Burkina Faso.

La signature de cette Convention de contribution par les deux parties, va permettre de contribuer à hauteur de 5,9 milliards FCFA (9 millions euros) au panier commun du Projet d’appui aux Processus Electoraux 2020-2021 au Burkina Faso. Financé sur le 11è Fonds Européen de Développement, cette contribution, représentant 60% du projet du PNUD, vise à la consolidation de la démocratie au Burkina Faso au travers d’un déroulement optimal des élections couplées présidentielles/législatives de novembre 2020 et locales (communales et régionales) de 2021, reconnues libres, transparentes, crédibles et inclusives, conformément aux meilleures pratiques internationales. Le financement de l’Union européenne est rétroactif à compter du 1er juin 2020, ce qui permet la prise en charge des dépenses réalisées dans le cadre de la préparation des élections couplées présidentielle/législatives du 22 novembre 2020.

Ce programme se base sur les enseignements tirés des précédentes élections de 2015 et 2016, du rapport et des recommandations de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne de 2015 et des ateliers de capitalisation post-électorale. Le PAPE comporte cinq composantes qui sont : i) Appui au renforcement des capacités et aux opérations électorales ; ii) Appui à l'éducation civique et à la sensibilisation pour une plus grande participation citoyenne ; iii) Appui à la prévention et à la gestion des conflits électoraux ; iv) Appui à la participation politique des femmes et des jeunes et v) Coordination et Appui aux activités post-électorales.

Dans les termes de l’accord, la Délégation de l’Union européenne s’engage à apporter une contribution de 9 millions d’Euros (soit environ 10 542 098 dollars US, ou 5 903 613 000 F.CFA) pour l’organisation des élections présidentielles et législatives de 2020, et municipales de 2021 au Burkina Faso, à travers le panier commun géré par le PNUD.

Une contribution additionnelle du PNUD d’un montant de 367 millions FCFA sera réservée pour l’appui à la préparation et la tenue des élections locales de 2021 et interviendra suite à la tenue des élections couplées.

Le budget global du projet d’appui aux élections s’élève à 17 555 991 de dollars des Etats Unis.

La stratégie d´intervention du PAPE se conforme à la vision du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) et s’inscrit dans le cadre de l’objectif global d’appui et de renforcement de la bonne gouvernance soutenu par les partenaires techniques et financiers dont l’Union Européenne et le PNUD.  Elle vise, spécifiquement, à appuyer les acteurs nationaux à acquérir les capacités d´organisation et de gestion de cycles électoraux répondant aux normes et standards internationaux.

Outre la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), le projet PAPE appuie également le Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion Sociale ainsi que les autres institutions dans le processus électoral :  le Conseil constitutionnel, le Conseil d’Etat, le Conseil Supérieur de la Communication et la Commission Nationale des Droits Humains.

Le PAPE est financé par l’Allemagne, le Danemark, l’Italie, la Suède, la Suisse, l’Union européenne et le PNUD.

Les officiels à la cérémonie de signature de l'accord. Crédit photo : UE/PNUD
Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burkina Faso 
Aller à PNUD Global