De nombreuses femmes sont en première ligne de la réponse COVID-19 et jouent un rôle clé pour assurer le bien-être et la résilience de leurs familles et communautés.  Le fardeau du travail de soins non rémunéré sur de nombreuses femmes augmente car les femmes sont souvent les principales dispensatrices de soins à domicile et ont de plus grandes responsabilités domestiques. Par ailleurs, les femmes sont confrontées à une plus grande vulnérabilité économique car leur participation au travail est souvent informelle, sans protection sociale ainsi l’impact économique graves et de grande envergure pour les femmes et les filles est à prévoir.

Sur le plan global, des rapports sur la pandémie indiquent que le Covid-19 constitue un facteur additionnel qui aggrave la prévalence déjà élevée de la violence basée sur le genre (VBG). En 2018[1], le Burkina Faso aurait enregistré plus d’une femme sur trois (37%) étant victime de violence domestique au cours de sa vie. En revanche, il est donc prévisible que la pandémie puisse aggraver le taux de VGB dans le pays.

Pour mieux assurer l’intégration du genre dans les réponses de la crise sanitaire, il est primordial que les statistiques sur le contexte national, spécifiquement sur la progression des objectifs national du genre ainsi que les objectifs de développement global (ODD), y compris le numéro cinq, soient disponibles. Dans le cas du Burkina Faso, seulement 37,8% des indicateurs nécessaires pour mesurer l’avancement des ODD dans une perspective de genre sont disponibles[2]. Les circonstances présentes soulignent que les femmes[3] doivent également être en mesure d’aider à diriger les efforts de réponse et de rétablissement à court, moyen et long terme, en étant incluses dans les processus décisionnels et les postes de direction.  Voici quelques exemples d’efforts sur lesquels le Burkina Faso peut priorisés :

  • Désagréger les données sur les éclosions et le rétablissement par sexe, âge et handicap et les analyser en conséquence afin de comprendre les différences entre les sexes en matière d'exposition et de traitement et de concevoir des mesures préventives différentielles.
  • Les plans stratégiques des pays pour la préparation et la réponse doivent être fondés sur une solide analyse de genre, prenant en compte les rôles, responsabilités et dynamiques sexospécifiques. Cela implique de veiller à ce que les mesures de confinement et d'atténuation traitent également le fardeau du travail de soins non rémunéré et les risques accrus de violence basée sur le genre.
  • Renforcer le leadership et la participation significative des femmes et des filles dans tous les processus de prise de décision, y compris les travailleuses de première ligne.
  • Veiller à ce que les femmes soient en mesure d'obtenir des informations sur la manière de prévenir et de répondre à l'épidémie de manière compréhensible. Les femmes jouent un rôle majeur en tant que canaux d'information dans leurs communautés mais ont généralement moins accès à l'information que les hommes. Ainsi, atteindre les femmes et les filles et les éduquer sur la maladie est essentiel pour lutter contre la propagation.
  • Développer des stratégies ciblées d’émancipation économique des femmes pour atténuer l’impact de l’épidémie et ses mesures de confinement, notamment en les aidant à récupérer et à renforcer leur résilience pour les chocs futurs. Cela comprend des politiques telles que les congés de maladie payés et des soins de santé accessibles et abordables.
  • Reconnaissance et inclusion des besoins spécifiques de santé et de communication des groupes particulièrement marginalisés, y compris les personnes LGBTIQ, les personnes vivant avec le VIH, les prisonniers et les migrants.

Le PNUD s'engage à promouvoir et assurer l'égalité des sexes afin de limiter la propagation de l'épidémie et d'atténuer l'impact dévastateur qu'elle a sur les économies et les progrès accomplis dans la réalisation des ODDs.


 

[1] Etude Pays SIGI- Burkina Faso. http://www.oecd.org/development/development-gender/ETUDE-PAYS-SIGI-BURKINA-FASO.pdf                                                                                                                                                                                                                                           

[2] UN Women Country Factsheet : https://data.unwomen.org/country/burkina-faso

[3] Les femmes leaders ainsi que celles font partis des organisations (gouvernementaux, OSCs, associations féministes, etc.)

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burkina Faso 
Aller à PNUD Global