Quelques jeunes du bataillon 20_20 posent devant une unité de lavage des mains. Crédit photo : PNUD/Burkina Faso

Frappé de plein fouet depuis le 9 Mars dernier par la pandémie à coronavirus (354 cas confirmés à ce jour), le Burkina Faso travaille par tous les moyens pour bouter la maladie hors de ses frontières et du monde.

En plus du plan national de riposte initié par le gouvernement, des initiatives locales et privées naissent çà et là afin d’aider le pays à arriver au bout de cette pandémie.

Le projet bataillon 20_20, initié par le Conseil National des Jeunes du Burkina Faso sous la tutelle du Ministère de la Jeunesse et de l’Entrepreneuriat des Jeunes, est l’une de ces initiatives et il exprime le désir des jeunes du Burkina de participer pleinement à la lutte contre la maladie.

Soutenu financièrement par le PNUD à hauteur de 13 833 500 FCFA, ce projet vise à organiser l’engagement des jeunes dans la riposte au covid19 essentiellement dans le domaine de la sensibilisation.

En effet les jeunes entendent venir en renfort aux décideurs et aux acteurs clés que sont les agents de santé en distribuant des kits de protection (gel hydroalcoolique, savon et gants) et en portant des messages de sensibilisation.

Le Représentant Résident du PNUD, Mathieu Ciowela a réaffirmé, l’engagement de son institution à soutenir fortement le Burkina dans sa riposte contre le Covid19.

Pour le Ministre de la Jeunesse, Salifou Tiemtoré, les jeunes dans le respect stricte des mesures barrières doivent aller sur le front comme les agents de santé. « Si tout le monde va en confinement, qui fera le travail sur le terrain, il faut donc y aller mais en prenant toutes les mesures idoines pour un impact de qualité et un covid19 hors de notre territoire et du monde » a-t-il conclut après avoir lancé officiellement les activités du projet.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burkina Faso 
Aller à PNUD Global