Des humoristes dans les rues de Bobo-Dioulasso pour la sensibilisation. Crédit photo PNUD/Burkina Faso

Sensibiliser sur les gestes barrières par l’humour : c’est la technique fraiche et innovante que le comité de lutte contre le Covid19 du Grand Ouest a récemment mis en œuvre. En effet depuis le jeudi 7 mai 2019, des humouristes parcourent les marchés et autres points de rassemblement dans des quartiers de Bobo Dioulasso afin de convaincre les uns et les autres de la nécessité de respecter les mesures barrières conseillées à savoir le port du masque, le lavement des mains et la distanciation sociale. Dans la langue locale et surtout dans l’amusement, ils interpellent les quelques récalcitrants qu’ils repèrent ça et là sur leur passage, qui sitôt après les échanges avec les comédiens changent leur attitude.

Cette sensibilisation de proximité en vue d’inciter aux respects des gestes barrières permet par la même occasion de diminuer le stress lié à la gestion au quotidien de la pandémie. Les humouristes nommés les « gros ventres » arpentent ruelles et marchés. Ils félicitent ceux qui adoptent les bons gestes, dénoncent dans la plaisanterie et sensibilisent les indisciplinés. C’est ainsi que lors de leur sortie du 6 mai, ils ont pu convaincre le boucher du marché, Ernest Zongo de porter son masque, qu’il avait pourtant dans sa poche.

Il faut dire que depuis l’apparition de la pandémie, les différents comités de lutte contre le Covid-19 rivalisent d’initiatives afin de faire passer la sensibilisation auprès des populations. C’est dans cette optique que le comité de lutte contre le covid19 de la région de l’Ouest du Burkina Faso a mis en place cette stratégie afin de faire passer les messages de sensibilisation de façon ludique. L’initiative passe bien pour les cibles et beaucoup d’entre eux acceptent d’obtempérer après le passage des comédiens. Ces initiatives voient le jour grâce au soutien financier du PNUD dans son appui au plan de riposte des différentes régions du Pays

En rappel depuis l’apparition de la maladie au Burkina Faso, le 9 mars 2020 le Burkina compte à la date du 9 mai 751 cas Confirmés dont 577 guérisons et 49 décès.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burkina Faso 
Aller à PNUD Global