Les femmes du PNUD posent avec les bénéficiaires. Crédit photo : PNUD/Burkina

À l’occasion de la célébration du 8 mars 2019 dont le thème cette année nous invite à : “Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement”, les femmes du PNUD Burkina Faso ont voulu contribuer à leur manière à travers une pensée équitable à l’endroit des plus démunis de la ville de Bobo-Dioulasso.

Le choix s’est porté sur les pensionnaires de “la maison de la solidarité” de Colma, secteur 11 de la ville de Bobo-Dioulasso, qui accueille 162 pensionnaires (hommes, femmes et enfants) pour la plupart vivant avec un handicap et des exclus sociaux. Le centre survit grâce aux aides apportées par les généreux donateurs et permet à ce jour de pourvoir à un seul repas quotidien pour tous les pensionnaires. Pour subvenir aux différentes charges notamment, la scolarisation des enfants et certains besoins naturels, “la maison de la solidarité” avec le soutien de l’action social, a développé une petite activité génératrice de revenus qui consiste à revendre de l’eau d’une borne fontaine installée devant la cour aux habitants du quartier.

Un geste, aussi petit soit-il peut redonner un sourire, susciter de l’espoir et transformer la vie d’une personne dans le besoin. C’est ce qui a motivé les femmes du PNUD à travers cette collecte de fond qui a permis d’offrir aux pensionnaires de la maison de la solidarité, 4 sacs de 100 kg de maïs, 6 sacs de 50 kg de riz, 5 cartons de savon et 4 bidons de 20 l d’huile, plus une enveloppe pour l’achat de condiments pour la cuisine. 

Pour les administrateurs du centre, ce geste salvateur est bienvenu car il permettra d’assurer la pitance quotidienne des pensionnaires au moins pour le mois de Mars et les mois à venir. 

Le représentant des bénéficiaires, pour sa part, très touché par ce geste a remercié les femmes pour ce beau geste et invoqué la faveur divine dans leurs vies. Il a lancé un appel, pour la prise en charge de la scolarité des enfants afin qu’ils puissent eux aussi avoir un avenir radieux et plus tard subvenir aux besoins de leurs parents.  

Un appel fort, qui interpelle sur notre rôle de veiller à ce que personne ne soit laissée pour compte et qui trouve écho aux actions que le PNUD Burkina Faso met en œuvre dans son programme pays de développement pour la période 2018-2020 en faveur des femmes et des jeunes à travers des projets en cours de réalisation.

En cette journée internationale de la femme, nous vous invitons à faire vôtre ce message du Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Guteres qui nous rappelle que nous devons : “veiller à ce que les femmes et les filles puissent concevoir des politiques, des services et des infrastructures ayant un effet sur notre vie. Et apportons notre soutien aux femmes et aux filles qui suppriment les obstacles à la création d’un monde meilleur pour toutes et pour tous.”

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burkina Faso 
Aller à PNUD Global