Combustible à base de coques de noix de balanites. Crédit photo : ACCLAB/Burkina

Nous fûmes tous enthousiastes et séduit-e-s par la finalité de l’approche du Laboratoire, particulièrement la volonté affichée de nourrir les projets de développement avec les solutions locales. Convaincu de la pertinence de cette démarche, nous voilà embarqués pour la réalisation de la cartographie des solutions locales. La mission de cartographie est de trouver des initiatives entreprises pour la résolution d’un problème auquel une communauté a dû faire face. Toutefois, nous nous sentons confus à certains moments avec les différents termes rencontrés, d’où nos questionnements suivants : que devons-nous entendre par solutions locales ? quelle différence entre solutions locales – solutions communautaires – solutions endogènes – savoirs locaux ?

De cet exercice de solutions mapping ou cartographie des solutions, il est apparu nécessaire de donner une assertion précise de ce qu’est « une solution locale innovante ».  Mais avant d’y faire voir ce que renferme cette notion, il convient de rappeler que la cartographie ou mapping des solutions est une méthode faisant appel à des approches dont l’intelligence collective utilisée par les organisations, les communautés et autres personnes pour identifier les réponses apportées à des problèmes complexes de développement auxquels ils font face. Si la démarche en elle-même n’est pas un problème, des divergences se posent sur ce que veut dire « solution locale ? A quand considère-t-on une solution comme étant locale, endogène ou savoir local ?

Grande question que nous répondons en conceptualisant l’expression « solution locale ». Est donc appelée solution locale l’ingéniosité d’une personne ou d’une communauté pour relever un défi auquel elle fait face pour sa survie ou son épanouissement. Cette définition nous amène à dire que deux éléments concourent à la qualification d’une solution de locale : c’est d’abord son lieu de création c’est-à-dire sa localisation où elle a été créée ; puis, vient ensuite, l’identité de ses géniteurs, c’est-à-dire, ceux qui l’ont trouvée ou produite comme solution, est-ce une expertise locale ou étrangère ?

Partant de là, la solution locale peut être qualifiée d’endogène parce que suscitée à l’intérieur même du groupe sans influence externe. Cela peut également aussi être assimilé au savoir-faire local qui puise aussi son essence dans l’observation empirique des vécus de la communauté afin de proposer des solutions ou mécanismes pour son épanouissement ou sa survie.

Cette conceptualisation semble être plus claire dans nos têtes mais il y a une partie de l’expression qui n’est pas prise en compte à savoir l’aspect innovant de la solution. Humm ! quel nouveau mot interrogateur ?

Oui ! innovation, qu’est-ce que c’est en termes simples.  L’innovation est-elle scientifique ? technologique ? révolutionnaire ?

Nous voilà reparti pour de longs débats et finir par nous mettre d’accord sur l’acception suivante : l’innovation est : « la mise en œuvre d’un procédé (de production) nouveau ou sensiblement amélioré, d’une nouvelle méthode de commercialisation ou d’une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques d’une entreprise ou d’une communauté » L’innovation est aussi un état d’esprit, une volonté d’amélioration continue. Pour être innovant, il faut être créatif, avoir toujours de nouvelles idées, faire des recherches, savoir se remettre en question, ajuster et avoir de l’audace. L’innovation est ici vue non seulement comme technique, scientifique mais aussi sociale et sa finalité est d’aboutir à une situation améliorée et satisfaisante.

Eclairés par la définition de l’innovation, nous pouvons alors dire qu’une « solution locale innovante » est une réponse trouver par une communauté ou un individu avec apport d’une nouveauté dans le procédé pour satisfaire un besoin de la population et partant de là améliorer leurs conditions de vie.

Ainsi, l’amélioration de la productivité agricole par l’utilisation des drones pour la collecte des données statistiques est innovante. Est aussi tout aussi innovante, l’amélioration du maïs local en y introduisant de la protéine pour répondre à la question de l’insécurité alimentaire chronique.  

D’autres questions telle une innovation est-elle matérielle ou immatérielle trotte toujours dans nos esprits mais satisfait de nos éléments de réponses nous optons de commun accord reporter cette réflexion ultérieurement.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burkina Faso 
Aller à PNUD Global