Le Burkina est l’un des premiers pays en Afrique subsaharienne à détecter ses premiers cas d’infection en début du mois de mars 2020. Depuis cette date le nombre de personnes détectées positives ne fait qu’augmenter. On dénombre en fin avril 649 cas de personnes infectées avec malheureusement 44 décès. Pour faire face à la pandémie le gouvernement du Burkina Faso a pris des mesures pour contenir l’épidémie à savoir l’interdiction de grand rassemblement pouvant regrouper plus de 50 personnes, la fermeture des écoles, des marchés, des lieux de culte, des frontières, la mise en quarantaine des villes ayant au moins un cas et le confinement des cas contacts et suspects.

Aussi, il est fait appel à la chaîne de solidarité en demandant à toute personne pouvant aider à quelque niveau que ce soit de contribuer à la lutte contre la propagation du COVID 19. C’est dans cet élan que le PNUD avec le Laboratoire d’Accélération du Burkina Faso a accompagné le gouvernement burkinabè à travers le Ministère en charge de l’Economie Numérique pour faire circuler les informations exactes et mettre en place des produits et services afin de faire face à la crise sanitaire. Comme le dit l’adage populaire « A quelque chose malheur est bon », en effet, avec l’apparition de la maladie à COVID19, on assiste à l’apparition d’une flopée d’innovations démontrant la capacité de la population à trouver des solutions face aux contraintes du moment.

De la stratégie de mise en œuvre et de la nécessite de coordination de toutes ces solutions en réponse, il a été procédé à un appel à proposition de solutions digitales dénommé « Innovation Challenge » afin de recueillir toutes les applications innovantes (Web, mobile) et autres solutions non digitales.

A ce concours, plus de 50 porteurs d’innovations ont pris part et 4 lauréats ont été retenus dont l’application web et mobile   DiagnoseMe portée par des jeunes de l’association FASO CIVIC

DiagnoseMe est une application innovante qui permet l’identification, le traçage et la mise en relation avec le personnel médical d’une personne malade pour contribuer à la limitation de propagation de la maladie et une prise en charge rapide. C’est une application qu’on peut installer sur smartphone et tablette. Une fois installée, l’utilisateur se fait identifier à travers un questionnaire qui permet de relever sa localisation et les différents symptômes qu’il ressent au moment de son interaction avec la plateforme. A l’issue de ces différentes informations introduites dans la plateforme, l’application informe l’utilisateur de sa situation qui peut être les cas suivants : cas contact, cas probable et cas suspect. Ces données sont automatiquement transmises sur la plateforme du comité de lutte contre le COVID 19 qui en fonction des cas peut tout de suite entrer en contact avec l’intéressé et même se déplacer jusqu’à son niveau en fonction des coordonnées GPS qui sont relevées.  La plateforme permet également de faire la compilation automatique des données pour le suivi en temps réel des indicateurs. Une section sensibilisation et moyens de prévention des personnes fragiles est incorporée dans la plateforme pour informer les utilisateurs sur les gestes barrières pour éviter la propagation du COVID 19.  Outre ces fonctionnalités contre la pandémie du COVID 19, la plateforme peut être utilisée pour la téléconsultation par messagerie instantanée avec les professionnels de santé. 

Les prochaines étapes consisteront en une « customisation » des solutions des lauréats sur une même plateforme avec l’appui de l’UNCDF et du PNUD.  Son exploitation se fera par le Ministère de la Santé.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burkina Faso 
Aller à PNUD Global