Journée de partage et de dissémination des résultats des projets du Programme d’Action National d’Adaptation (PANA)

26 nov. 2013

• Monsieur le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable,
• Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement,
• Monsieur le Premier Conseiller de l’Ambassade du Japon,
• Monsieur le Représentant de l’Ambassade du Danemark,
• Distingués invités en vos rangs et grades respectifs,
• Chers participants,


Avant tout propos, permettez-moi d’exprimer toute la reconnaissance du PNUD à Monsieur le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, qui a bien voulu nous associer à cette cérémonie de partage et de dissémination des résultats des projets du Programme d’Action National d’Adaptation (PANA) aux Changements Climatiques.

Cette cérémonie magnifie le partenariat fructueux que le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable et le PNUD entretiennent dans le cadre de la mise en œuvre de notre Programme de Coopération en général, et du PANA en particulier.

Monsieur le Ministre,
Mesdames et Messieurs,

Au cours des rencontres préparatoires de la dix neuvième Conférence des Parties de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques, les pays sahéliens ont positionné les défis et enjeux des négociations sur le climat au niveau du renforcement des liens entre efforts d’adaptation, gestion des ressources en eau, promotion de technologies appropriées et sécurité alimentaire. Si les résultats de la dix neuvième Conférence des Parties laissent entrevoir l’hésitation à aborder de façon ambitieuse la réduction des émissions de gaz à effets de serre et le renforcement de la résilience des pays les plus vulnérables, il y a des raisons d’espérer que la communauté internationale parviendra en 2015 à un accord global prenant en compte les intérêts majeurs de l’Afrique. Nous pensons aussi que l’opérationnalisation du Fonds Vert pour le Climat renforcera les efforts de construction d’une réponse appropriée au changement climatique.

En attendant ces évolutions, les initiatives que le Gouvernement met en œuvre, notamment dans le cadre de son partenariat avec le PNUD, contribuent à assurer au pays un niveau de préparation qui permettra de valoriser au mieux les opportunités en perspective. Je citerai entre autres : (i) l’adoption récente de la politique nationale de développement durable, (ii) la mise en place en cours du Fonds d’Intervention pour l’Environnement avec un guichet Climat, (iii) le processus d’accréditation d’une entité nationale de mise en œuvre du Fonds d’Adaptation, et (iv) la prise en compte des thèmes émergents comme les changements climatiques dans la planification locale.

Mesdames et Messieurs,

Le Gouvernement du Burkina Faso a adopté le PANA en 1997. Le PNUD en partenariat avec le Gouvernement du Japon, le Gouvernement du Danemark et le Fonds Mondial pour l’Environnement ont soutenu la formulation et la mise en œuvre de trois projets du PANA dont les résultats font l’objet de la cérémonie de dissémination de ce jour.

Les trois projets du PANA ont notamment contribué au renforcement des capacités des institutions nationales dans l’acquisition, le traitement et l’analyse des données climatiques et leur utilisation dans les processus d’aide à la décision. C’est ainsi que les études effectuées par l’université de Ouagadougou sur le climat du Burkina Faso ont servi à l’élaboration en cours du Plan National d’Adaptation qui cible les secteurs clé de l’économie. Des dispositifs pilotes d’amélioration de l’accès des communautés rurales aux informations agro-climatiques ont aussi démontré leurs effets positifs sur la conduite des activités agricoles.

Monsieur le Ministre,
Les acquis des projets du PANA au Burkina Faso ont retenu l’attention de plusieurs acteurs de la réponse aussi bien au niveau sous régional qu’au niveau international.

En effet, en avril 2013, Son Excellence le Président du Faso a été invité à prononcer un discours à la tribune de la Conférence de TICAD V, aux fins de partager l’expérience, les résultats et les leçons enregistrées dans le cadre de la mise en œuvre des projets du PANA au Burkina Faso.

En outre, en décembre 2012, lors de la 18ème Conférence des Parties sur les Changements Climatiques tenue à Doha, le Burkina a également été sollicité pour partager les résultats importants engrangés par le PANA.

Mesdames et Messieurs,
Cette journée de partage et de dissémination nous offre l’opportunité de prendre connaissance des approches, pratiques et résultats atteints par le PANA et de capitaliser sur ces acquis en vue d’accroître l’efficacité et l’efficience des interventions actuelles et futures dans le domaine du changement climatique au Burkina Faso.

Monsieur le Ministre,
C’est le lieu de réitérer la gratitude du PNUD à l’endroit du Gouvernement pour la qualité du partenariat qui a rendu possible les résultats enregistrés par le PANA au cours des six dernières années. Notre témoignage de reconnaissance s’adresse également au Gouvernement du Japon, au Gouvernement du Danemark et au Fonds pour l’Environnement Mondial. Leur engagement a été déterminant pour l’obtention des résultats observés.

Le PNUD marque sa disponibilité à contribuer à la dissémination des acquis, des résultats et de l’expérience riche du PANA mais aussi à prolonger ses appuis conseils en faveur de la réponse aux changements climatiques. Nous marquons dès à présent notre engagement à accompagner la finalisation et la mise en œuvre de la stratégie d’adaptation à long terme (Plan National d’Adaptation) ; et la mise en œuvre d’un mécanisme national de financement des initiatives de réponses au changement climatique à travers le Fonds d’Intervention pour l’Environnement.

Je souhaite plein succès à vos échanges.
Je vous remercie.