Une des réalisations du PADEL à la gare routière de la commune de Dori. Crédit photo : PNUD/Burkina Faso

Lancé le 18 novembre 2016 à Dori par S.E.M le Président du Faso, le Programme d’Appui au Développement des Economies Locales (PADEL) a tenu la première session 2018 de son COPIL le lundi 27 août 2018 à Kaya, dans la région du Centre-Nord.

Présidé par Mme le Ministre de l’Économie des Finances, et du Développement (MINEFID), le comité de pilotage a adopté le rapport d’activités 2017, validé le processus d’opérationnalisation des infrastructures réalisées dans la région du Sahel, et adopté le plan de déploiement du PADEL dans six nouvelles régions après la région du Sahel.

Le PADEL répond aux aspirations de Plan National pour le Développement Economique et Social (PNDES) et des Objectifs de Développement Durable (ODD) qui professe de « ne laisser aucun Burkinabè pour compte ». En six mois d’exécution, bravant les conditions sécuritaires et climatiques de la région du Sahel, le PADEL a mis à disposition des infrastructures techniques innovantes et durables palpables : 45 infrastructures réalisées dans les 26 communes de la région du Sahel. Nous pouvons citer en termes d’infrastructures de production et de transformation, la réalisation d’un périmètre maraicher à Dambam1 (Markoye), de 2,25 ha avec un système d’adduction d’eau moderne qui offre à chacune des 90 femmes installées un revenu moyen annuel de 300 000 F CFA. Des infrastructures de commercialisation et de transport tels que le hall central de marché de 96 places de Falangountou, 270 boutiques, 2 marchés centraux et 21 hangars de marché et 2 gares routières modernes à Dori et Seytenga.

Le PADEL est une initiative à la fois double et innovante, anticipative pour renforcer la résilience des populations et les questions de sécurité au Burkina Faso ». Tout d’abord d’un point de vue économique et durable, toutes les infrastructures réalisées ont été dotées de plaques solaires pour fonctionner grâce aux énergies renouvelables.
Les infrastructures marchandes constituent aussi une innovation en ce sens qu’elles permettront aux collectivités territoriales de percevoir des taxes et autres frais de location, des ressources financières additionnelles dans leur budget pour assurer entre autres les frais de fonctionnement et d’entretien courant de ces infrastructures.
La « bonne réputation » dont jouit le PNUD en matière de passation des marchés a permis de recruter des entreprises qui ont fourni un travail de qualité et ce dans un bref délai. Sur conseil du PADEL, les entreprises attributaires des marchés ont travaillé en étroite collaboration avec les entreprises locales, les tâcherons et artisans locaux leur donnant ainsi l’occasion de contribuer elles-aussi au développement de leur région.

Le Gouvernement burkinabè se félicite des résultats atteints et remercie les partenaires techniques et financiers pour leur contribution à faire renaitre un espoir dans le sahel. Les engagements des partenaires techniques et financiers à la faveur de la table ronde sur le financement du Programme d’urgence pour le Sahel (PUS) et le PADEL sont estimés à 130 milliards. Selon Rosine Sori/Coulibaly, Ministre de l’économie, des finances et du développement « La pertinence du PADEL est triviale et n’a pas laissé indifférents nos partenaires qui sont de plus en plus nombreux à nous rejoindre. »
Les Gouverneurs des différentes régions bénéficiaires ont au vu des résultats présentés manifestés un grand intérêt quant à l’étendue du PADEL dans leurs régions respectives.

En charge de la composante 2 du PADEL « Développement des services énergétiques modernes et d’infrastructures socio-économiques de base », le PNUD a joué un rôle très actif dès la formulation et la mise en œuvre dudit projet. A ce jour, les dispositions ont été prises pour le renforcement des capacités des collectivités territoriales à travers notamment la mise à disposition de Volontaires des Nations Unies (VNU) pour un appui-accompagnement de proximité des communes.
En matière de gestion durable des infrastructures réalisées, le PNUD a rappelé sa réponse anticipative à travers : i) la capitalisation et la mise à disposition des collectivités territoriales, des outils de gestion des infrastructures de développement local ; ii) la formation/sensibilisation des présidents de collectivités territoriales de la région du Sahel sur les modèles de gestion des infrastructures et les enjeux de la durabilité ; iii) l’évaluation des outils de gestion existants et la capitalisation sur tout le territoire national - en cours - des meilleures pratiques en gestion des infrastructures de développement local ; ce qui permettra de produire un support pour un accompagnement méthodique et systématique des collectivités territoriales dans la gestion de leurs infrastructures.
Rendez-vous est donc pris en 2019 pour le déploiement du PADEL dans les régions de la Boucle du Mouhoun, du Centre-Est, du Centre-Nord, du Centre-Sud, de l’Est et du Nord.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burkina Faso 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe