Décentralisation : Médaille d’honneur pour le PNUD

5 janv. 2018

Le Directeur Pays recevant la médaille d’honneur de la part du Ministre de la Justice et des Droits Humains. Crédit photo : PNUD/Burkina

Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a reçu, ce vendredi 05 janvier 2018, à Ouagadougou, la médaille d’honneur des collectivités locales pour ses efforts en matière de décentralisation et de développement local au Burkina.

Le gouvernement burkinabé, à travers le ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MATD) a reconnu et salué les efforts du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) à accompagner la mise en œuvre de sa politique de décentralisation. Au cours d’une cérémonie sobre mais symbolique, Corneille Agossou, le Directeur Pays du PNUD au Burkina, a reçu la médaille d’honneur des collectivités locales, le vendredi 05 janvier 2018 à Ouagadougou. Tout un honneur pour le chef de file des partenaires techniques et financiers du pays des Hommes intègres en matière de décentralisation. « Je voudrais remercier le gouvernement du Burkina Faso, le PNUD est très honoré de cette reconnaissance de notre contribution à la politique nationale de décentralisation.

C’est une reconnaissance qui va à l’endroit de l’ensemble de l’organisation, des collègues du Bureau du PNUD, et des différents coordonnateurs qui se sont succédé pour mettre en œuvre les projets du gouvernement en matière de décentralisation », s’est réjoui M. Agossou. Il a indiqué que le Programme des Nations unies pour le développement a dû révéler quatre grands défis qui, selon lui, ont permis de mériter cette distinction. Le premier est celui des capacités au niveau local, car très souvent plus on s’éloigne de la capitale, plus les capacités sont rares. « Le PNUD a contribué à créer et à renforcer ces capacités locales », a expliqué Corneille Agossou. Une fois cette étape franchie, les communautés manquent d’outils. A cet effet et depuis 2005, les équipes du système des Nations unies accompagnent le gouvernement burkinabé à développer les outils nécessaires, au travail des collectivités locales. « Le troisième défi est celui de la démocratie à la base, la participation, de la gouvernance locale, c’est un domaine dans lequel, nous avons beaucoup travaillé », a soutenu le directeur pays du PNUD au Burkina. Enfin, le Programme des Nations unies pour le développement a beaucoup investi dans les infrastructures socio-économiques, les marchés, routes, abattoirs, campagnes de vaccinations. « Aujourd’hui plus que jamais, lorsque le gouvernement s’engage vis-à-vis des ODD, le PNUD est encore là. Notre principal rôle est d’essayer d’harmoniser les approches, faire jouer les synergies entre les partenaires, pour que notre action soit bénéfique au pays », a rassuré M. Agossou.

Des efforts qui ont permis au Burkina d’achever sa deuxième phase de décentralisation. Aujourd’hui, il est apte à amorce le 3e cycle. « Cela a valu que des intellectuels, des PTF comme le PNUD puissent travailler pour permettre d’avoir des références pour la 3e phase. Il s’agit de la grande « des nouveaux référentiels de la décentralisation »  qui dégagent clairement une vision nationalevision prospective desur la décentralisation à l’horizon 2040, de la Stratégie nationale de la décentralisation, une la politique nationale de la décentralisation et le plan décennal surune stratégie décennale (2017 – 2026) de mise en œuvre de la décentralisation » a précisé le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Siméon Sawadogo. Pour lui, ces documents vont permettre aux opérateurs et acteurs de la décentralisation d’avoir des donnés importantes pour développer leurs activités en faveur des collectivités.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Burkina Faso 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe