Initiative Pauvreté Environnement : Luc Adolphe TIAO fait ambassadeur

14 janv. 2014

imageLe Premier Ministre (à droite) et le Représentant Résident du PNUD.

Le mardi 17 décembre 2013, le cercle des ambassadeurs de l’Initiative Pauvreté Environnement (IPE), projet de protection de l’environnement et de lutte contre la pauvreté au Burkina Faso, s’est agrandi. En effet, le Premier ministre, Luc Adolphe TIAO, en recevant son écharpe d’ambassadeur porte le nombre des ambassadeurs IPE/Burkina Faso à 16. Le chef du gouvernement, qui a reçu des mains du Coordonnateur du Système des Nations Unies, Pascal KARORERO, son écharpe frappée du logo de l’IPE et de la mention « En faveur du développement durable », s’est dit conscient des enjeux du projet dans la préservation de l’environnement et la lutte contre la pauvreté. De ce fait, il a témoigné aux membres du projet, son engagement personnel à jouer le rôle de leadership dans la gouvernance environnementale pour un développement durable au Burkina Faso. Selon lui, au regard des résultats de la première phase (2010 2012), l’IPE/Burkina a le vent en poupe.


Cependant, des défis entrant dans le cadre des changements climatiques, de la biodiversité, des catastrophes naturelles, demeurent et méritent d’être relevés. « Mais, je puis vous rassurer que le gouvernement jouera sa partition et veillera à ce que la budgétisation des ressources substantielles soit accordée au secteur de l’environnement sur lequel repose notre économie », a dit le nouvel ambassadeur IPE/Burkina. Aussi, le chef du gouvernement a-t-il indiqué que l’appui de l’IPE à la mise en œuvre de la politique nationale de développement durable ainsi que de la SCADD post-2015 seront des supports indispensables pour la promotion de l’environnent et l’avènement de la stratégie nationale de développement durable au Burkina Faso. Les 15 ambassadeurs IPE installés en 2012 ont dit leur fierté de compter en leur sein des hautes autorités du pays. Rappelons que l’initiative Pauvreté Environnement (IPE) est un programme mondial lancé par les Nations Unies en 2005, qui consiste à mettre en synergie les initiatives de protection de l’environnement et de lutte contre la pauvreté du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) en vue d’accélérer l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) et promouvoir le développement durable. Le projet couvre 22 pays à travers le monde dont 10 en Afrique.