Renforcement des capacités des députés en analyse budgétaire

02 nov. 2013

imageFormation des députés. Crédit PNUD

En septembre 2004, l’Assemblée Nationale du Burkina Faso  a adopté un Plan Stratégique Décennal du Parlement  (PSDP) couvrant la période 2004-2014. Le PSDP mis en place avec  l’appui du PNUD vise principalement à renforcer les capacités de l’Assemblée Nationale dans (i) la production législative ; (ii) le contrôle de l’action gouvernementale ; (iii) la représentation et relations publiques ; (iv) la promotion du genre et (v) l’administration parlementaire.

C’est dans le cadre du plan annuel de travail 2013 pour la mise en œuvre du PSDP que l’organisation de l’atelier de formation des députés en analyse des documents budgétaires a été programmée. Situé à la veille de l’ouverture de la deuxième session de l’année consacrée à l’examen du budget de l’Etat, gestion 2014, il a offert une précieuse opportunité aux 127 députés  de (i) renforcer leurs connaissances s’agissant des procédures d’élaboration du budget de l’Etat ; (ii) renforcer leurs capacités techniques d’analyse des documents budgétaires.

Cette activité qui s’est déroulé les 23 et 24 septembre 2013 a connu la participation de SEM. Soungalo Appolinaire OUATTARA, Président de l’Assemblée Nationale qui  selon le rapport de synthèse de la rencontre  « a dans son discours revenu sur l’opportunité  de ce séminaire de formation qui intervient à la veille de la session budgétaire 2013, un moment fort où les députés sont appelés à jouer leur mission constitutionnelle en matière budgétaire. Rappelant la mission constitutionnelle de l’Assemblée Nationale, il a souligné son importance  car permettant  notamment de consentir l’impôt. Il a indiqué que pour atteindre ce résultat, l’Assemblée Nationale s’appuie sur le travail en commission dont un rapport est produit pour éclairer l’ensemble des députés en plénière. C’est donc tout naturellement qu’il a encouragé les  députés membres  de la COMFIB dans leur travail en commission autour de l’examen du projet de loi de finances, gestion 2013 et souhaité que la présente formation puisse permettre à tous les députés d’aborder avec sérénité et outillés la session budgétaire 2013 consacrée à l’examen du projet de budget de l’Etat, gestion 2014. Par la suite, il a remercié le PNUD pour son accompagnement dans la tenue de cette session de formation. »